Dans un arrêt en date du 5 décembre 2018 n° 17-14.594, la Cour de cassation a rappelé que « des propos humiliants et répétés à connotation raciste tenus par un salarié à l’encontre d’un autre salarié sont constitutifs d’une faute grave rendant impossible le maintien du salarié dans l’entreprise ». Et...

Ouvrir chat